Nos races

Berger Belge malinois

En quelques mots...Le Berger Belge avec ses quatre variétés distinctes, les poils longs Groenendael et Tervueren, le poil court Malinois et le poil dur Laekenois, est une famille parfaitement distincte dans notre paysage canin. Le Berger Belge est un chien médioligne, harmonieusement proportionné, alliant élégance et puissance, de taille moyenne, de musculature sèche et forte, inscriptible dans un carré, rustique, habitué à la vie en plein air et bâti pour résister aux variations atmosphériques si fréquentes du climat belge. Par l’harmonie de ses formes et le port altier de la tête, le chien de Berger Belge doit donner l’impression de cette élégante robustesse qui est devenue l’apanage des représentants sélectionnés d’une race de travail.HistoireLe Berger Belge est un chien vigilant et actif, débordant de vitalité et toujours prêt à passer à l’action. A l’aptitude innée de gardien de troupeaux, il joint les précieuses qualités du meilleur chien de garde pour la propriété. Il est, sans nulle hésitation, l’opiniâtre et ardent défenseur de son maître. Il réunit toutes les qualités requises pour être un chien de berger, de garde, de défense et de service. Son tempérament vif et alerte et son caractère assuré, sans aucune crainte ni agressivité, doivent être visibles dans l’attitude du corps et l’expression fière et attentive de ses yeux étincelants. On tiendra compte du caractère « calme » et « hardi » dans les jugements.C’est entre 1891 et 1897 que la race naît officiellement. Le 29 septembre 1891 se fonde à Bruxelles le « Club du Chien de Berger Belge » et la même année encore, le 15 novembre, le Professeur A. Reul organise à Cureghem un rassemblement de 117 chiens, ce qui permit d’effectuer un recensement et d’opérer un choix des meilleurs sujets. Les années suivantes commence alors une vraie sélection.

Bouledogue Français

Le Bouledogue Français en quelques mots...Probablement issu, comme tous les dogues, des Molosses d'Epire et de l'empire romain, parent du Bulldog de Grande-Bretagne, des Alans du Moyen Age, des dogues et des doguins de France, le Bouledogue que nous connaissons est un produit des différents croisements que firent les éleveurs passionnés des quartiers populaires de Paris dans les années 1880. A l'époque chien des forts des Halles -bouchers, cochers - il sut conquérir la haute société et le monde des artistes par son physique si particulier et son caractère. Il se propagea alors rapidement.Histoire du Bouledogue FrançaisTypiquement un molossoïde de petit format. Chien puissant dans sa petite taille, bréviligne, ramassé dans toutes ses proportions, à poil ras, à face courte et camuse, aux oreilles droites, ayant une queue naturellement courte. Il doit avoir l'apparence d'un animal actif, intelligent, très musclé, d'une structure compacte et d'une solide ossature. Sociable, gai, joueur, sportif, éveillé. Particulièrement affectueux avec ses maîtres et les enfants.Cliquez ici pour en savoir plus sur le chiot et le chien Bouledogue Français: Entretien, alimentation, education du Bouledogue Français...

Berger Belge Groenendael

En quelques mots...Le Berger Belge avec ses quatre variétés distinctes, les poils longs Groenendael et Tervueren, le poil court Malinois et le poil dur Laekenois, est une famille parfaitement distincte dans notre paysage canin. Le Berger Belge est un chien médioligne, harmonieusement proportionné, alliant élégance et puissance, de taille moyenne, de musculature sèche et forte, inscriptible dans un carré, rustique, habitué à la vie en plein air et bâti pour résister aux variations atmosphériques si fréquentes du climat belge. Par l’harmonie de ses formes et le port altier de la tête, le chien de Berger Belge doit donner l’impression de cette élégante robustesse qui est devenue l’apanage des représentants sélectionnés d’une race de travail.HistoireLe Berger Belge est un chien vigilant et actif, débordant de vitalité et toujours prêt à passer à l’action. A l’aptitude innée de gardien de troupeaux, il joint les précieuses qualités du meilleur chien de garde pour la propriété. Il est, sans nulle hésitation, l’opiniâtre et ardent défenseur de son maître. Il réunit toutes les qualités requises pour être un chien de berger, de garde, de défense et de service. Son tempérament vif et alerte et son caractère assuré, sans aucune crainte ni agressivité, doivent être visibles dans l’attitude du corps et l’expression fière et attentive de ses yeux étincelants. On tiendra compte du caractère « calme » et « hardi » dans les jugements.C’est entre 1891 et 1897 que la race naît officiellement. Le 29 septembre 1891 se fonde à Bruxelles le « Club du Chien de Berger Belge » et la même année encore, le 15 novembre, le Professeur A. Reul organise à Cureghem un rassemblement de 117 chiens, ce qui permit d’effectuer un recensement et d’opérer un choix des meilleurs sujets. Les années suivantes commence alors une vraie sélection.

Spitz nain

Le Spitz Nain en quelques mots...Le Spitz allemand est toujours attentif, vif et extraordinairement attaché à son maître. Il est très réceptif et facile à éduquer. Sa méfiance envers les inconnus et l’absence de tout instinct de chasse font de lui un gardien idéal pour la maison en ville ou pour la ferme. Il n'est ni peureux ni agressif.La famille des SpitzC’est une famille imposante par la richesse de ses tailles et coloris de robe. C’est l’offre la plus vaste du groupe et qui plus est, à l’origine de la plupart des races de type spitz. Les Spitz allemands séduisent par la beauté de leur fourrure redressée par un abondant sous-poil. Le cou pourvu d’une opulente collerette en forme de crinière et la queue touffue portée fièrement sur le dos frappent tout particulièrement. Sa tête aux yeux vifs rappelant celle du renard et ses petites oreilles pointues rapprochées confèrent au Spitz son aspect impertinent caractéristique.

Chihuahua

En quelques mots...Vif, vigilant, remuant et très courageux, ce chien au corps ramassé, concentre d’importantes particularités : une tête en forme de pomme et la queue de longueur moyenne portée haute et recourbée ou arrondie en demi-cercle avec l’extrémité pointant vers la région lombaire.Son intuition lui permet d’anticiper les faits et gestes de ses proches, grâce à sa curiosité qui le rend si attractif.Il représente aujourd’hui l’idéal de l’agrément, avec en plus, un caractère « gros comme ça » et face à des congénères beaucoup plus gros que lui, il cherchera toujours à avoir le dernier motHistoireC’est dans la Péninsule du Yukatan, où se trouvent les Pyramides de Cholula, que des ossements de chiens ayant les proportions de l’actuel Chihuahua furent découverts. Certains auteurs accréditent la thèse d’un arbre commun ou de liens (croisements) ancestraux avec le Chien chinois. Ce que nous savons avec assurance, c’est que depuis le début du XXème siècle, le Chihuahua est et demeure la plus petite race canine sélectionnée par l’homme. Et son succès depuis une décennie confirme le vif regain d’intérêt dont bénéficient les petits chiens aujourd’hui et ce, dans le monde entier.Paradoxe de son appellation, Chihuahua est le plus vaste état mexicain…